Plus actifs:
 

L'indépendance du Québec: Pour ou Contre?


3 commentaires

Montrer jusqu'au niveau: 1 2 3 4 5
6
+
Commentaire de anonymous il y a 4 ans

Ce monsieur se croit économiste, et pourtant, il n'a rien compris à la réalité comptable. Le Canada a enregistré un déficit de 58,2 milliards en 2010. Cela signifie que les dépenses au Canada sont nettement supérieur aux revenus. Dans ce contexte, il est bien évident que les dépenses du Canada au Québec seront eux aussi bien supérieur aux revenus. Évidemment, il y a beaucoup d'autres éléments à considérer ici, mais le fait que le déficit du fédéral ne soit pas mentionné démontre bien la mauvaise foi de l'auteur.

5
+
Commentaire de anonymous il y a 4 ans

Aucun chiffre , aucun lien, pour justifier ce qu' il avance , il,faut le croire sur parole.

4
+
Commentaire de 3LeMalabar il y a 4 ans

Je ne suis pas d'accord avec les informations présentées dans cet article et pour appuyer ma position, je suggère de regarder ce vidéo de Jean-François, qui présente en mots un extrait de son livre «Comment mettre la droite K.O. en 15 arguments», plusieurs éléments forts intéressants pour montrer que le Québec ne dépend pas financièrement du Canada. Pour ce faire, il prend l'exemple de la péréquation, de laquelle semble-t-il, certains croient les Québécois accros.

http://www.youtube.com/watch?v=5FDZLJYj4nQ

Le vidéo est trop court, mais dans le chapitre de l'ouvrage, l'auteur aborde, avec chiffres à l'appui, plusieurs des sources de transferts du fédéral vers les provinces:
- les transferts de péréquations;
- les transferts du fédéral aux particuliers des provinces par habitants de 1986 à 2008;
- les transferts du fédéral aux entreprises des provinces par habitant de 1986 à 2008;
- les dépenses courantes du fédéral pour les biens et services des provinces par habitants de 1988 à 2008;
- les transferts courants du fédéral par habitant aux différentes provinces de 1986 à 2008;
- la part de la contribution fédérale dans les revenus des provinces de 2010 à 2011.

À lumière de ces données, Lisée conclue que les Québécois ne sont pas des quéteux, car les nombres montrent qu'il ne reçoivent pas vraiment plus que les autres provinces - en moyenne - dans les différents transferts fédéraux.